Cette semaine :

Course des Gaboureaux

Course des Gaboureaux

Cyclosport

Dimanche à la cyclo sportive des Alpilles à St Remy de Provence.
Après un départ mouvementé Joris Faoro, Lionel Caldas et Laurent BONNY se sont retrouvés dans le groupe de tête jusqu’aux 60ème kilomètres où le groupe s'est coupé en plusieurs parties suite à un passage étroit où de nombreux concurrents ont posé pieds à terre.
Joris Faoro 29ème au General et 13ème de sa catégorie à 39,3 km/h de moyenne, Lionel Caldas 73ème au General, 9ème de sa catégorie à 38 km/h de moyenne, Laurent BONNY 191ème au General, 13ème de sa catégorie à 36,6 km/h de moyenne, Bruno Biezus 256ème à 35,8 km/h de moyenne et Cédric richard 36ème à 34 km/ h de moyenne.

Samedi aux Gaboureaux (01) Course FSGT.

En 1ere catégorie 54 classés Cédric Simon 19ème, Florent Vald 37ème, Yvan Clemaron 45ème.

En 3ème catégorie 63 classés, gros effectif du CVAC avec 8 coureurs alignés au départ. A 20km de l'arrivée Olivier Barou prend la bonne échappée. L'équipe derrière temporise pour leur laisser des champs. Olivier gagne le sprint. Le peloton arrive avec 5 secondes de retard. Frederic Clozel prend la 6ème place, Jérémy Deffarges 13ème, Florent Jamet 18ème, Michael Olagnon, Fabrice Fioger 31èmè, Maxime Guelfo42ème.

En 4ème catégorie, 82 classés, Christophe lyonnais 25ème, Philippe Plissonnier28ème et Patrick Guelfo 33ème, Didier Bailly 41ème.

En FFC ce dimanche sur route toujours, Valentin Sagnard et Ludo Mizoule continuent d’apprendre au fil des we.

Lien

 

Compétition

Ils sont en Afrique du sud 2 équipes 3 coureurs du CVAC Maxime Danon, Benjamin Chavas. Anthony Collet-Beillon et Jonathan Galante.
Le Cape Epic 2019, c’est parti ! Vous pouvez suivre, jour après jour, l’avancée de cette course hors norme sur Vojomag.com. Chaque année, des pratiquants de marathon, de cross-country et autres accrocs aux challenges sportifs extrêmes se retrouvent en Afrique du Sud, au cœur de paysages uniques, pour relever ce défi. Amateurs ou champions internationaux, ils doivent tous repousser leurs limites pour boucler cette épreuve par étapes. Les surprises ne se font jamais attendre !

 

Rando Vtt

J’ai fait le fainéant ce matin, juste 20 km pour aller chercher le pain!
Je sais qu'il y en avait à Communay et d'autres à Courtenay.
Ce dimanche matin, pas de vélo donc peu de choses à raconter si ce n'est quelques mots culturels pour une fois.
A Pélussin, la grande animation de la semaine était l'arrivée du Paris Nice mercredi après-midi.
Dans ce cadre, il y avait de nombreuses animations en relation avec le ciné et la médiathèque.
En particulier, lundi soir, au ciné était programmé 2 documentaires sur le cyclisme en général: le 1er concernait l'entraînement du club de Roanne avec comme fil conducteur le coureur Paul Sauvage et le 2ème c'était "la grande messe" qui relatait la vie de plusieurs camping caristes suivant les étapes du Tour de France.
On a passé une bonne soirée avec beaucoup de précision sur les entraînements de coureurs "amateurs" qui suivent un rythme de vie identique aux pros et malheureusement, malgré leurs efforts, il y a peu d'élus pour passer au-dessus. Le seul regret, c'est que le coureur de Roanne n'ait pas pu être présent pour le débat.
Samedi matin, à la médiathèque, on avait une mini conférence d'un auteur stéphanois qui a fait du foot, du vélo et a beaucoup écrit sur les 2 sports.
Une matinée qu'on ne regrette pas car l'écrivain avait tout un tas d'anecdotes croustillantes sur ces sports et leurs acteurs. On a eu quelques lectures d'extraits de ces livres et ça donne envie de lire.
Du coup, à l'écouter parler, on imagine les scènes et je vous recommande d'aller voir son œuvre sur son site et à la limite de lire ces romans, en particulier "la Légende des cycles" et "le grand Braquet".
Vous regarderez le vélo et les cyclistes d'une autre façon!
Voilà, c'était ma minute culturel

 

   

Connexion

Si vous avez activé l'authentification en deux étapes dans votre compte d'utilisateur, merci de saisir votre clé secrète. Si vous ne comprenez pas ce dont il s'agit, vous pouvez laisser le champ vide.