Cette semaine :

Course FSGT Moulin à Vent Venissieux

Course FSGT Moulin à Vent Venissieux

Cyclosport

La saison cycliste est lancée
FSGT
En ce Dimanche 1er mars 2020, l'Amicale Cycliste du Moulin à Vent à lancer la nouvelle saison des courses FSGT sur route avec l'organisation du Grand Prix d'Ouverture .Les concurrents arrivaient de nombreux départements y compris de la vallée du Rhône. L'ACMV propose aux coureurs de lancer leur saison sur cette épreuve FSGT (ouverte également aux coureurs Ufolep et FFC Pass'Cyclisme). Un circuit bien sécurisé rendu difficile par un fort vent du sud sans oublier la pluie avec quelques bonnes averses. Le CVAC était présent avec une dizaine de compétiteurs. En totalité 4 courses chacune d’un niveau différent étaient proposées. Le CVAC était bien représenté avec une dizaine de compétiteurs.
En 3e catégorie Olivier BAROU Fabrice FIOGIER Bruno BIEZUS Sammy DIARRA terminent dans le peloton.
En 1/2ème catégorie Lionel CALDAS, Florent VALD et Florent JAMET qui terminent aussi dans le peloton.

Lien

 

Compétition

FFC
En FFC minimes, à Versailles, Ludo Mizoule 6ème (96 coureurs au départ).

Stage en Espagne
Le stage en Espagne a eu un déroulement normal pas d’accident, ils sont près pour le début de saison.
Commentaires de Michael Olagnon.
Il aura fallu 7 jours à Dieu pour créer le monde, enfin 6 car le septième il s’est reposé. 7 jours ça a été la durée du stage d’entraînement vélo que j’ai suivi à Cambrils en Espagne avec le CVAC. 7 jours non pas pour refaire le monde même si on en a parlé un peu mais juste pour se créer une condition athlétique de compétiteur. Dieu était plus doué même s’il ne faisait pas de vélo ce qu’il a fait sur cette durée est splendide. Je ne sais pas encore si tous ces exercices réalisés sur les belles routes Espagnoles porteront leurs fruits mais ils constituent une bonne base à ma saison vélo à venir. Une fondation sur laquelle je vais pouvoir édifier mes entraînements et courses à venir. Et qu’importe si je ne gagne pas je veux juste me dépasser, embrayer comme un dingue, croire un instant que je vais m’écrouler puis prendre conscience de la vie les muscles endoloris par l’effort et pour vivre cela je reste persuadé que le stage a été bon.
Lieu du stage: Cambrils en Espagne.
Kilomètres parcourus: 772 Km
Dénivelé: 13104 M+
Météo: douce et ensoleillée avec 1 journée de fort vent, heureusement le Mercredi pour la sortie VTT.

Un petit résumé de notre stage du 22 au 29 février, où tout s'est très bien passé sans le moindre souci dans une bonne ambiance.
Comme depuis seize ans, les compétiteurs du CVAC se rendent en Espagne à Cambrils pour leur stage de préparation en vue de la saison sportive qui va commencer, organisé par Alain Gisbert, avec Nicolas Durin pour les entraînements proposés par Éric Neumann.
Soleil, ciel bleu et températures douces, une vingtaine de degrés l'après-midi, nous attendent pour un décrassage d'arrivée. Le dimanche est la sortie longue, 180 kilomètres parcourus pour les 17 coureurs, piquenique le mardi pour une sortie matin et après-midi en montagne, le reste de la semaine se déroulant de fractionnés, de parcours dans des paysages merveilleux dont le col de la Mussara à 1100 mètres d'altitude escaladé deux fois de suite, de vtt et pour certains de longueurs en piscine le soir. Aucun incident ni de chute à déplorer, et c'est avec regret que nous avons quitté l’hôtel Diego's où nous avons avons été très bien accueilli, la nourriture excellente. Tout le monde est satisfait, et prêt à reprendre les courses pour cette année.
Nous remercions Dominique Pizanu de Eco Rent pour le prêt de véhicule et Laurent Bonny pour son aide qui nous ont permis de réaliser notre stage dans de bonnes conditions, dans une ambiance remarquable.
Alain

 

Vie du club

Des nouvelles de Romain Seigle
Une très bonne reprise pour Romain » Yvon Madiot
Au lendemain d’une journée cauchemardesque en Ardèche, les plans ont logiquement été revus ce dimanche matin avant de s’élancer sur la Drôme Classic. Le groupe ne pouvait tout d’abord pas compter sur Sébastien Reichenbach, blessé hier et remplacé par Simon Guglielmi sur la feuille de départ. Mais il ne pouvait malheureusement pas non plus s’appuyer sur son leader présumé, Valentin Madouas, certes présent au départ, mais bien diminué comme l’attestaient ses huit points de suture. « Valentin n’était pas bien après sa grosse chute, confirmait Yvon Madiot. On n’avait pas trop d’espoirs pour lui. On savait que ce serait compliqué et c’est effectivement le premier coureur qu’on a perdu, après environ 150-160 kilomètres ».
La première partie de course, relativement limpide et assez plate, a permis au jeune Breton de s’accrocher avant que les choses ne se corsent avec des montées/descentes incessantes dans les 60 derniers kilomètres. Le peloton a dès lors nettement durci l’allure pour aller chercher l’échappée du jour composée de Julen Irizar Laskurain (Fundacion-Orbea), Franck Bonnamour (Arkéa-Samsic) et Pier André Côté (Rally Cycling). Et naturellement, la sélection s’est opérée par l’arrière. « Pour nous, ça s’est un peu mieux passé qu’hier, assurait Yvon Madiot. Il n’y a déjà pas eu de chute, donc c’est un bon point. Ensuite, nos jeunes Simon Guglielmi et Romain Seigle marchaient très bien. Ils ont seulement coincé dans la côte des Roberts, à vingt kilomètres de l’arrivée. Romain était d’ailleurs un peu déçu. Il basculé à 100 mètres du groupe Bardet, il ne lui a pas manqué grand-chose. Mais il revient de blessure, c’était sa première course de l’année et c’est une très bonne reprise pour lui. Simon fait également une bonne course ».

 

Rando Vtt

Il ne fallait pas craindre le terrain pour venir rouler hier à St Sorlin. Mais, on avait le choix, soit on reconnaissait le circuit n°5 vers Eyzin-Pinet, soit le n°4 vers Jardin. On a choisi celui qui nous semblerait le moins gras! Et on est parti à 10 en direction de Jardin. Mais la pluie du samedi avait quand même mouillé le terrain. C’était souvent glissant et quelque fois plus, particulièrement les endroits avec de la glaise. Vers la montée de la vieille église, il a même fallu débourrer Myriam. Et, en plus, on s’y est mis à plusieurs! Mais c’est Thierry qui était content car il n’avait pas à le faire. Le reste du parcours était moins boueux, on s’en est mieux sorti. Par contre, nous avons dû traverser une coupe de bois en portant les vélos car les bucherons ont tout laissé en vrac là où ça tombait.
Quelle galère! Cela nous interpelle sur l’entretien de ces chemins répertoriés sur les cartes ou GPS. La fin du parcours ensoleillée vers St Sorlin où nous attendait le casse-croûte fut plus tranquille. Nous avons été très bien reçus par les chasseurs et avons dégusté sans modération le boudin et le vin blanc.

 

Divers

Réunion club
Vendredi à 20h30 réunion pour l’ensemble des licenciés salle des permis à côté du manège à 20h30.

 

   

Connexion

Si vous avez activé l'authentification en deux étapes dans votre compte d'utilisateur, merci de saisir votre clé secrète. Si vous ne comprenez pas ce dont il s'agit, vous pouvez laisser le champ vide.